Thrash can

Qu’allons-nous faire de cette douleur ?
Courir, la fuir ?
Elle nous poursuivra.
La jeter par la fenêtre ?
Il faudrait s’y jeter aussi.
La couper, l’extraire ?
Mais de quel membre l’enlèvera-t-on ?
Dormir ? Elle hantera nos cauchemars.
Prendre des drogues ?
Elle s’amplifiera, on l’hallucinera.
Il n’y a rien à faire.
Dans mon iPod je mettrai de la musique
La plus bruyante possible
À un volume inimaginable
Jusqu’à ce que mes oreilles saignent
Jusqu’à ce que mes tympans éclatent
Jusqu’à ce que la musique soit la plus atroce des douleurs
Jusqu’à ce que je comprenne
Que je suis cette musique
Que je suis cette douleur.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s