Pouvoir de l’image

mazdaville

Madame Laporie s’achète une voiture, 2e partie. J’ai reçu le joli document ci-dessus par la poste. Il contenait des dépliants publicitaires, un questionnaire de sondage, un CD (?) et quelques autres niaiseries. Mais ce qui me frappe est cette image qui figure sur le frontispice de la pochette. Cherchez la voiture. Je sais, vous ne pouvez pas agrandir l’image, mais placez une loupe devant l’écran s’il le faut. De toute façon, je vais vous la donner dans le mille : il n’y en a aucune. Par contre, il y a cet immense Charlie à bicyclette qui surplombe le tout et qui symbolise peut-être le moteur 2.0 l. Que des édifices de luxe, construits à l’européenne, des terrasses, une piscine sur un toit, une belle place où se côtoient piétons et vélos, un beau paysage naturel à l’arrière-plan. Où sont les tuyaux d’échappement ? Les stationnements à perte de vue ? Les villes embuées dans le smog ? Les forêts saccagées pour construire des Wal-Mart ? Les cyclistes écrasés ? L’image ne montre que ce que la voiture détruit.

Ça fait drôle de penser qu’on a le diable dans sa cour. Au fond, ce n’est pas très différent d’avant. L’ange de la route offert par ma belle-mère, censé nous protéger, ornera joliment mon pare-soleil.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s