Mokusho

J’ai oublié quand les astres ont commencé à se détacher les uns des autres
Poursuivant leur trajectoire
Sans réelle destination
Dans une nuit pourtant brillante
Et riche en beautés mystérieuses
Qui nous attire aux hasards infinis
Jusqu’à ce que les adhésifs se mettent à pousser, malgré nous, sur nos manches

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s