Limites de la condition humaine post-moderne

Il n’y a pas moyen d’être tranquille avec une conscience, même si elle est, la plupart du temps, endormie. Il manque des pages au mode d’emploi de la vie et nous en sommes, de toute façon, au troisième épilogue. Les pôles se sont éteints; les boussoles hésitent et les astres sont inconstants. Il n’y a plus que du mou et du tiède, mais on sent bien que quelque chose brûle encore par en-dedans. Brûle par sa béance, trou chaud fumant. Brûle par son absence, jusqu’à l’obsédant.

Une seule issue, peut-être la même depuis toujours : le pari, ce joyeux aveuglement.

Publicités

One Comment on “Limites de la condition humaine post-moderne”

  1. blaade dit :

    Les astres et parfois la chiromancie ahah.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s