Les mots de la bouche # 372 488 (pour vrai cette fois)

Étrange impression que de retrouver, dans la bouche ou sous la plume d’un autre, une idée qu’on a cent fois ressassée, triturée, essayé de communiquer sans grand succès…

Celle-là, je la dois à Sébastien ! Merci !

« On me reprochera mon idéalisme. Tout en ayant raison, ils auront tort d’en faire un reproche. Certes, l’idée et la solution que j’ai exprimée (idée = idéal) se veut explicitement une idéologie concurrente à une idéologie qui domine notre société. L’erreur bête dans ce reproche, c’est de placer comme « réaliste » l’idéologie dominante, qui est en soi une idée, un idéal. C’est un paralogisme triste, nihiliste, celui du « naturaliste » (il peut prendre d’autres noms).

Réduisez votre monde à ce qui est, vous vous abrutissez car vous niez votre esprit : la capacité à regarder les réalités possibles et celle de porter un jugement pour affirmer celle qu’il faille choisir, la meilleure réalité possible. C’est le seul moyen de réaliser quelque chose : rendre réel une idée. Demeurer dans le simple constat de la réalité, c’est reconnaître son incapacité à penser, à réaliser, à vivre. C’est la différence entre se faire vivre par la vie ou faire vivre la vie. Voilà ce qu’est la philosophie. »

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s