La bouche et l’oreille

Peut-on parler et écouter en même temps ? Le cerveau humain semble très limité dans sa capacité à coordonner les deux fonctions dans un intervalle rapide, ce qui est pourtant nécessaire si on veut entretenir une conversation. Celle-ci supporte mal les silences, mais ces derniers sont souvent nécessaires à la gestation de paroles dignes d’être entendues. Ou alors il faut préparer ce que l’on veut dire pendant que notre interlocuteur parle, ce qui signifie que nous ne l’écoutons pas.

On appelle parfois la conversation « échange ». Échange de quoi, au juste? Le monde ne manque pas de paroles, mais y a-t-il quelque part une réelle écoute ? Peut-être faudrait-il que certains se sacrifient et fassent vœu de silence pour que d’autres puissent être compris?

Imaginons une société où la moitié de la population ne peut que parler sans écouter, et l’autre ne peut qu’écouter sans parler. Disons que cette société est peuplée d’immortels qui ne se reproduisent que par l’écriture : il y a deux genres, les « parleurs » et les « écouteurs ». Les parleurs communiquent ce qui leur vient à l’esprit, sans jugement ni discrimination : ils sèment les graines de la connaissance. Les écouteurs entendent, font le tri, écrivent : ils récoltent.

Qui dira lequel vaut le mieux ?

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s